Un jardin apaisant*, c’est quoi au juste?

Posted on 15/07/2020

Cette version est une traduction de la version anglaise de l’original** What are Healing Gardens?

Madame Louise Delagran, Director of the Learning Group and Mindfulness Teacher at University of Minnesota, nous a autorisé à faire traduire cet article en français.

Traduit par Yves Bouton

Pourquoi certains jardins sont-ils qualifiés d’« apaisants », alors qu’il semble entendu que tous les jardins (et la nature) ont intrinsèquement un pouvoir attirant et bénéfique chez l’être humain?

Les mots « jardins apaisants » servent le plus souvent à désigner, dans les hôpitaux et autres établissements de soins, les espaces verts qui sont conçus spécifiquement pour aider à améliorer la santé des patients. Ces endroits offrent un lieu de refuge qui est source d’apaisement pour les patients, les familles et les employés. N’importe quel environnement peut aider à la guérison, mais les jardins sont particulièrement efficaces en ce domaine, car les êtres humains sont typiquement programmés pour trouver la nature fascinante et relaxante.

D’après deux chefs de file dans ce domaine, Clare Cooper Marcus et Marni Barnes, les jardins sont des sources d’apaisement, car ils aident :


  1. À soulager les symptômes
  2. À réduire le stress
  3. À améliorer la sensation générale de bien-être et d’espoir

Les jardins apaisants diffèrent quelque peu des paysages thérapeutiques, autre expression utilisée dans le milieu des soins de santé. Les paysages ou jardins thérapeutiques sont conçus pour répondre aux besoins particuliers d’une population de patients bien précise, laquelle est bien souvent amenée à participer activement et volontairement. À l’opposé, les jardins apaisants visent généralement un engagement plus passif, et ils sont conçus afin d’aider une population diversifiée dont les membres n’ont pas tous les mêmes besoins.

Pourquoi l’être humain a-t-il encore tant besoin de la nature?

Quel que soit son âge ou sa culture, l’être humain apprécie le pouvoir régénérant de la nature. Dans une étude, les chercheurs Marcus et Barnes ont découvert que plus des deux tiers des gens choisissaient un cadre naturel où se retirer lorsqu’ils étaient stressés. Et dans une autre étude, 95 % des personnes interrogées ont dit se sentir de meilleure humeur après avoir passé un certain temps à l’extérieur, leur déprime, leur stress et leur anxiété ayant laissé la place à un certain sentiment de calme et d’équilibre.

Pourquoi trouvons-nous la nature si régénérative? Une école de pensées est d’avis que nous sommes programmés de la sorte dans nos gènes. Roger Ulrich, une sommité dans le domaine des jardins apaisants, résume ainsi cet état de fait : « Nous avons une sorte de disposition intrinsèquement biologique qui nous amène à réagir favorablement à la nature parce que nous avons évolué au milieu d’elle. La nature a été bonne pour nous, et nous avons tendance à réagir positivement aux environnements qui nous ont été favorables. »

Une autre raison de notre lien biologique avec la nature tient peut-être au fait que les êtres humains qui s’intéressaient de près à la nature ont pu recueillir des renseignements clés qui les ont aidés à survivre et à se reproduire. Ainsi, cette propension à trouver la nature fascinante est une affaire de gènes.

Plusieurs études montrent qu’après un événement stressant, des images de la nature produisaient très vite un effet calmant. Dans les trois ou quatre minutes qui suivent la vue de scènes de la nature, la pression artérielle, le rythme de la respiration, l’activité cérébrale et la production des hormones associées au stress diminuent, le tout s’accompagnant d’une amélioration de l’humeur. Là encore, il s’agit d’un avantage découlant de l’évolution, en ce sens qu’il nous permet de récupérer et de retrouver très vite notre énergie. Cette faculté de pouvoir éliminer rapidement le stress afin d’être prêt à faire face à d’autres menaces a joué un rôle important dans la survie de nos ancêtres.

La nature a également un lien fondamental avec notre spiritualité humaine. Au milieu de la nature, nous ressentons combien nous sommes reliés avec des entités au-delà de nous-mêmes et nous comprenons ce que sont nos interdépendances avec d’autres organismes vivants. La nature nous incite également à méditer sur notre existence en perpétuel changement et sur ce qui pourrait se trouver au-delà. La nature nous offre un espace dans lequel nous pouvons nous connecter spirituellement tant avec notre for intérieur qu’avec l’extérieur.

Quels sont les avantages pour la santé de pouvoir contempler la nature?


1La nature est source de diversion. Puisque nous sommes généralement programmés pour trouver la nature exaltante, nous nous laissons absorber par la nature qui nous entoure, au point d’oublier pour un instant notre peine ou nos maux.


2.  La nature réduit le stress et l’anxiété. On peut expliquer ce fait en considérant que la nature nous offre un moment de répit au milieu des efforts constants que nous devons déployer pour filtrer les nombreux stimuli contradictoires auxquels nous devons faire face dans nos vies bien occupées. Comme l’être humain considère la nature intrinsèquement exaltante, il n’a pas à se concentrer quand on lui présente des vues de la nature. S’ensuivent une réduction de la fatigue mentale et un délassement de l’esprit.

3.  Les plantes offrent un certain confort psychologique. Comme l’a dit Lewis, un chercheur dans ce domaine, « les plantes éliminent en partie l’anxiété et la tension inhérentes à l’immédiateté en nous montrant qu’il y a aussi des cycles longs et durables dans la vie ». La croissance des plantes se fait de manière stable et progressive, et non pas irrégulière.


Bien qu’il y ait diverses théories pour expliquer pourquoi la nature est si utile, il n’y a aucune divergence quant aux conclusions. Nous savons que la vue de plantes, de fleurs, d’eau ou de tout autre élément de la nature réduit l’anxiété des patients, même chez ceux qui sont très anxieux.

Recherches allant dans le même sens

Les avantages de la nature se font également sentir chez les citadins endurcis. Dans une étude menée auprès de patients cardiaques à New York auxquels on a montré diverses scènes, on a constaté une baisse plus marquée de l’anxiété chez ceux qui avaient vu une scène de la nature et écouté un enregistrement d’eau, d’oiseaux et de brises.

En plus des avantages psychologiques, la réduction du stress et de l’anxiété d’un patient présente des avantages physiques concrets. Une brillante démonstration en est apportée par une étude sur des patients ayant subi une ablation de la vésicule biliaire; la moitié des patients avaient vue sur la nature, tandis que l’autre moitié avaient vue sur un mur. Les patients ayant vue sur la nature ont mieux toléré la douleur et mieux dormi, ils ont déclaré être moins stressés et, en fin de compte, ils sont restés hospitalisés moins longtemps.

Il n’est donc pas surprenant que le Center for Health Design identifie la nature comme l’un des facteurs clés dans la réduction du stress des patients et des employés, dans l’obtention de meilleurs résultats et dans l’atteinte d’une plus grande satisfaction du personnel.

De plus, la Joint Commission for Accreditation of Hospitals (JCAHO) recommande que « les patients et les visiteurs devraient avoir la possibilité de garder le contact avec la nature grâce à des espaces extérieurs, des plantes, des atriums intérieurs, ou simplement en ayant accès à une fenêtre donnant sur l’extérieur ».

Bien sûr, la nature peut être bénéfique pour tout le monde, et pas seulement dans les hôpitaux. Dans une étude très intéressante, les locataires de logements sociaux à Chicago disposant d’arbres autour de leurs immeubles ont déclaré connaître plus de gens, avoir un plus grand sentiment d’unité avec leurs voisins, se sentir davantage concernés par les questions d’entraide et avoir un plus grand sentiment d’appartenance que les locataires des logements dénués d’arbres. Les conclusions de cette étude montrent aussi que la violence est moindre dans les immeubles avec des arbres.

Quels sont les avantages spécifiques des jardins?

Image par No-longer-here de Pixabay

Les jardins offrent aux êtres humains des avantages psychologiques, sociaux, physiques, émotionnels et spirituels, ce qui s’explique en grande partie par les réactions positives de l’être humain à l’égard de la nature. C’est pourquoi il est important que les jardins apaisants abondent de verdure, de fleurs et d’eau sous diverses formes.

Ils favorisent l’exercice

__________________________________

Ils favorisent l’exercice – Il s’agit là d’un point important car, mis à part les avantages physiques, faire des exercices, même légers, rend de meilleure humeur. Un jardin est une destination de prédilection qui incite les gens à s’y rendre à pied et les motive, une fois arrivés, à poursuivre leur exploration.

Ils sont source de distraction – Les jardins permettent de prendre une pause du milieu hospitalier et offrent une multitude de choses plaisantes à voir et à écouter. L’être humain trouve intrinsèquement une source d’intérêt dans la nature, ce qui veut dire qu’il lui est facile de s’immerger dans un jardin aux couleurs, aux textures, aux lumières et aux sons des plus variés.


Ils permettent de se changer les idées – Les jardins permettent de prendre une pause du milieu hospitalier et offrent une multitude de choses plaisantes à voir et à écouter. L’être humain trouve intrinsèquement une source d’intérêt dans la nature, ce qui veut dire qu’il lui est facile de s’immerger dans un jardin aux couleurs, aux textures, aux lumières et aux sons des plus variés.

Ils promeuvent la sérénité et le bien-être spirituel – Pour de nombreuses personnes, le fait d’être dans la nature et de pouvoir interagir avec le monde naturel apporte une sensation de paix et de tranquillité ainsi que le sentiment d’établir un lien – avec eux-mêmes, avec les autres et avec une puissance supérieure.


Ils favorisent l’interaction sociale


Les échanges sociaux améliorent les fonctions immunitaires, favorisent la bonne humeur et aboutissent à un meilleur respect des traitements. Les jardins peuvent favoriser cette interaction s’ils sont facilement accessibles aux patients, aux familles et au personnel et qu’ils disposent de plusieurs ensembles de sièges légers et transportables.

Ils font retrouver une certaine maîtrise de la situation


Nous avons tous besoin de penser qu’au moment de faire quelque chose, nous avons la liberté de choisir, mais en réalité, l’hôpital nous enlève une grande partie de ces choix : nous n’avons plus la maîtrise sur notre façon de nous vêtir, sur les heures auxquelles manger ou dormir, et sur notre intimité. Les personnes hospitalisées ont généralement perdu une partie de leurs capacités physiques et leur vie, leur travail et leurs rapports sociaux normaux s’en trouvent perturbés. Les jardins peuvent aider à retrouver une certaine impression de maîtrise de la situation s’ils offrent divers espaces parmi lesquels choisir – certains sont privés tandis que d’autres sont ouverts à tous, certains sont ensoleillés et d’autres ombragés, certains ont des bruits en arrière-plan et d’autres pas, et ainsi de suite.

En résumé


Les jardins réduisent le stress et favorisent un sentiment de bien-être, ce qui se traduit par des avantages quantifiables au niveau psychologique, physiologique et comportemental, par exemple une baisse de l’anxiété, de la tristesse et des pensées négatives, une diminution de la tension artérielle et une amélioration des fonctions immunitaires, sans oublier un meilleur respect du protocole de traitement.

Quelles sont les caractéristiques importantes d’un jardin apaisant?

Image par Mircea Iancu de Pixabay

Pour un jardin apaisant, la caractéristique la plus importante tient à la présence de verdure dans son état naturel, de fleurs et, éventuellement, d’eau sous une forme ou une autre. Un jardin parsemé de sculptures et de structures n’offrira pas les effets apaisants que l’on peut attendre de la nature.

Il est particulièrement important d’éviter l’art et les sculptures abstraites, que les gens interprètent souvent de façon négative. Par exemple, des patients pensaient qu’une boule réfléchissante installée dans un jardin était « l’œil du diable ». Il est aussi arrivé que des sculptures plus ou moins abstraites d’oiseaux soient vues comme « des vautours  avides de chair ».

Un jardin apaisant devrait également être aménagé à un endroit où les bruits de la ville ou ceux des divers appareils sources de pollution sonore (comme les climatiseurs) ne viennent pas rompre le silence. Et, inutile de le dire, toute zone extérieure réservée aux fumeurs devrait se tenir à distance respectable du jardin!

Qu’en est-il des avantages du jardinage?

Tous les avantages qu’il y a à contempler un jardin sont également présents si vous vous adonnez au jardinage. De plus, jardiner est une très bonne activité physique.

Le jardinage peut également aider à améliorer l’estime de soi, puisque les plantes réagissent aux soins qui leur sont prodigués tout en n’étant ni menaçantes ni discriminantes. Les plantes peuvent aussi donner aux personnes âgées ou aux autres patients sans famille l’occasion de prendre soin de quelque chose de concret.

Comme les expériences menées à New York et à Philadelphie le montrent, le jardinage peut transcender de graves problèmes sociaux en créant un sentiment de communauté. Dans un exemple édifiant, les habitants de logements sociaux à New York se sont sentis plus proches de leurs voisins, ont été moins portés sur le vandalisme et ont amélioré la propreté des lieux après le lancement d’un concours de jardinage par l’office d’habitation.

* En Europe, on parle plutôt de « jardin de soins ».

Collaborateur expert : Mary Jo Kreitzer, RN, PhD

Révision : Jean Larson, PhD, CTRS, HTR

**La traduction et la diffusion de cet article ont été autorisées par l’Université du Minnesota. La version anglaise originale se trouve à l’adresse suivante : https://www.takingcharge.csh.umn.edu/explore-healing-practices/healing-environment/what-are-healing-gardens